Les Samoa changent de jour, le vendredi 30 décembre n'existe pas

vendredi 30 décembre 2011 13h56
 

par James Grubel

CANBERRA (Reuters) - Le vendredi 30 décembre 2011 n'existe pas aux Samoa.

Cet archipel du Pacifique, peuplé de 180.000 personnes, a décidé de changer de fuseau horaire, alors qu'il est placé à proximité de la ligne de changement de jour. Les Samoans ont ainsi dû avancer leurs montres...de 24 heures, se calquant sur les horaires en Australie et en Nouvelle-Zélande plutôt que sur ceux des Etats-Unis.

A la veille de la nouvelle année, les Samoa ont ainsi décidé de se placer à l'ouest de la ligne internationale du changement de jour, qui effectue des zigzags à travers l'océan pacifique et qui suit cahin-caha le 180e méridien.

D'après le Premier ministre Tuilaepa Sailele Malielegaoi, cette décision devrait permettre à l'archipel de commercer plus facilement avec ses voisins.

"Désormais, nous n'aurons plus des gens nous téléphonant de Nouvelle-Zélande ou d'Australie lundi alors que nous sommes les yeux fermés en train de prier à l'église. Et nous ne les appellerons plus le vendredi, alors qu'ils sont eux en week-end", a déclaré le chef du gouvernement samoan à Radio Nouvelle-Zélande.

Des cloches des églises retentiront dans l'île pour annoncer le changement de jour.

"Je pense que les gens sont dans l'ensemble plutôt calmes (...)", écrit l'éditorialiste Savea Sano Malifa dans le Samoa Observer.

Pour s'attirer les bonnes grâces de la population, le gouvernement a demandé aux employeurs de payer tout de même les travailleurs le vendredi 30 décembre 2011, même s'il n'a pas existé. A l'inverse, les banques ne sont pas autorisées à percevoir des intérêts pour ce "lost day" (jour perdu).   Suite...