Le championnat de France des râleurs fait recette

vendredi 14 octobre 2011 20h12
 

par Catherine Lagrange

LYON (Reuters) - Le caractère bougon des Français est tellement bien établi qu'un "championnat national des râleurs" se tient depuis le 23 septembre et jusqu'au 15 novembre en huit étapes dans tout l'Hexagone.

Des champions locaux sont sélectionnés et un titre de "plus grand râleur de France", doté d'un prix de 5.000 euros sera décerné au terme de la compétition.

Le vainqueur aura aussi la possibilité de tourner dans une publicité de la compagnie d'assurance Maaf, qui a fait de cette caractéristique française sa marque de fabrique.

A Lyon, au "Nombril du Monde", un petit café-théâtre des pentes de la Croix-Rousse, les candidats, recrutés auprès des ligues d'improvisation, des écoles de théâtre, des universités et par le biais des réseaux sociaux, ont défilé vendredi.

Face à la caméra et au jury, de façon préparée ou improvisée, ils ont entre trente secondes et deux minutes pour déverser leur colère qui doit nécessairement commencer par un tonitruant "Appelez moi le directeur !".

Ces instants de révolte feront ensuite l'objet d'un concours de "raling" par l'intermédiaire du site internet www.championnatdesraleurs.com.

Sur scène, pas intimidé pour un sou, Christophe Filliat, 21 ans, étudiant en comptabilité, déverse sa bile contre "les mecs cool" qui lui font de l'ombre depuis sa plus tendre enfance.

"J'aime bien jouer la comédie et c'est vrai que j'aime bien râler sur tout", reconnaît l'apprenti comédien.   Suite...