Un postier lorrain détourne 13.000 lettres et cartes postales

vendredi 2 septembre 2011 18h22
 

STRASBOURG (Reuters) - Un agent d'un centre de tri postal de Moselle a été mis à pied pour avoir détourné 13.000 courriers sur une période de dix années, a-t-on appris vendredi à la direction de La Poste et au parquet de Thionville.

Employé depuis treize ans par l'opérateur public à Fameck, il a été confondu mi-août. Des plaintes de clients avaient motivé l'ouverture d'une enquête interne.

La gendarmerie a retrouvé les courriers, dont une majorité de cartes postales et de cartes de voeux, enfermés dans des sacs en plastique disséminés dans son grenier.

"Il n'explique pas vraiment les faits, sinon par une attirance pour ce type de courrier", a dit à Reuters le procureur de Thionville, Jean-François Mailhes, qui évoque une "cleptomanie compulsive".

Le quinquagénaire, qui avait agi à l'insu de ses collègues comme de sa famille, serait responsable de ses actes, selon les premières conclusions d'une expertise psychiatrique ordonnée par le parquet. En attendant de probables poursuites judiciaires, le postier indélicat devrait être révoqué par son employeur.

Quant aux courriers détournés, ils seront acheminés à leurs destinataires, accompagnés d'un mot d'excuse de La Poste et d'un formulaire les invitant à porter plainte.

Gilbert Reilhac, édité par Gilles Trequesser