Les pigeons voyageurs ont aussi leur "Tour de France"

jeudi 30 juin 2011 15h23
 

NANTES (Reuters) - Le premier "tour de France colombophile" est passé jeudi par Nantes, quelques jours avant le départ du Tour de France cycliste, samedi en Vendée.

Partis de Dinan (Côtes d'Armor) à 10h00, les cinq oiseaux de Louis Lelay, un Nantais de 73 ans, ont regagné leur colombier à 11h32. Il s'agit de la quatrième des 13 étapes de cette course de relais entre éleveurs de pigeons voyageurs.

Vendredi, le septuagénaire lâchera ceux de son relayeur, un colombophile de Royan (Charente-Maritime), afin qu'ils rejoignent à leur tour leur volière.

"Le but sera de battre l'an prochain le record de vitesse qui aura été établi cette année, et de l'inscrire au livre des records", explique José de Sousa, président de la Fédération française de colombophilie, qui revendique 800 clubs en France et pas moins de 14.500 adhérents.

"Les pigeons peuvent voler jusqu'à 120 km/h si les vents sont favorables, mais aussi qu'à 40 km/h s'ils ont un vent de bec", poursuit le responsable de cette fédération, dont le siège à Lille (Nord) a été le point de départ lundi de cette course longue de 2000 km.

"Dans les années à venir, nous envisageons de contacter les organisateurs du Tour de France cycliste pour mettre en place des départs en commun", ajoute José de Sousa.

Guillaume Frouin