Un eurodéputé espagnol défend l'honneur perdu des concombres

mardi 7 juin 2011 14h41
 

STRASBOURG (Reuters) - Un député européen espagnol a brandi mardi un concombre dans l'hémicycle de Strasbourg pour demander la réhabilitation de cette cucurbitacée injustement accusée par Berlin d'être le vecteur de la bactérie E. coli.

Francisco Sosa Wagner, député non inscrit, intervenait lors d'un débat sur cette épidémie qui a provoqué la mort de 22 personnes, dont 21 en Allemagne.

"J'ai des origines allemandes, j'aime ce pays, mais à l'évidence les autorités allemandes, dans cette affaire, ont agi de façon précipitée et imprudente", a-t-il dit, le concombre dressé dans la main droite.

Les concombres incriminés par l'Allemagne provenaient du sud de l'Espagne dont les ventes se sont subitement effondrées de même que celles de la plupart des producteurs européens.

"Nous devons défendre l'honneur perdu des producteurs de concombres", a martelé Francisco Sosa Wagner en se référant à "L'Honneur perdu de Katharina Blum", l'un des romans les plus connus de l'écrivain allemand Heinrich Böll.

"Je propose qu'à Bruxelles, ou ici à Strasbourg, nous organisions une manifestation gastronomique où tout tournerait autour du concombre", a-t-il ajouté.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

 
<p>Francisco Sosa Wagner, d&eacute;put&eacute; europ&eacute;en espagnol non inscrit, a brandi mardi un concombre dans l'h&eacute;micycle de Strasbourg pour demander la r&eacute;habilitation de cette cucurbitac&eacute;e injustement accus&eacute;e par Berlin d'&ecirc;tre le vecteur de la bact&eacute;rie E. coli. /Photo prise le 7 juin 2011/REUTERS/Union europ&eacute;enne</p>