Une ville aux USA restreint la saison des amours des coqs

vendredi 18 mars 2011 23h24
 

NEW YORK - (Reuters) - Pour limiter les nuisances sonores, une petite ville du New Jersey, dans le nord-est des Etats-Unis, envisage de limiter à dix jours par an la période durant laquelle les coqs auront désormais le droit de s'accoupler dans les cours de ferme.

"C'est un problème de bruit", explique John Hart, un éleveur qui a contribué à rédiger cet arrêté municipal à Hopewell Township, en bordure de Princeton.

Pas plus de cinq nuits consécutives seront permises pour cette période dans cette localité rurale où le chant du coq est déjà sévèrement réglementé.

"Ce qui fait problème, c'est le cocorico d'amour du coq. Au petit matin, il réveille toute la basse-cour et tout le monde avec", souligne notre fermier.

Cet arrêté faisait en réalité l'objet de débats depuis trois ans dans cette bourgade où une famille s'était vu interdire par les autorités sanitaires de construire un poulailler dans sa cour de ferme.

L'arrêté municipal, pour être adopté, doit encore être adopte en dernière lecture le 28 mars.

Barbara Goldberg; Jean-Loup Fiévet pour le service français