10 février 2011 / 14:22 / il y a 7 ans

Les chiens aboient, les maîtres vont en prison

ROME (Reuters) - “Les chiens aboient, la caravane passe”... Malgré une présence musulmane de plus de deux siècles en Sicile, la réalité d‘aujourd‘hui fait mentir le proverbe arabe.

Quatre Siciliens viennent d’être définitivement condamnés à deux mois de prison et 500 euros d‘amende chacun parce que les aboiements de leurs dix chiens empêchaient le voisinage de dormir et qu‘ils n‘ont rien fait, malgré de multiples injonctions, pour calmer leurs compagnons à quatre pattes.

Les maîtres trop laxistes étaient poursuivis par des habitants d‘un quartier de la ville de Nicosia, dans la province d‘Enna, excédés de ne pas fermer l‘oeil en raison de ce “tapage nocturne”.

La cour de cassation a confirmé cette semaine leurs condamnations.

Philip Pullella, Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below