Des employés anglais invités à révéler leurs liaisons au travail

mercredi 12 janvier 2011 16h33
 

LONDRES (Reuters) - Le projet d'une administration territoriale du centre de l'Angleterre relatif à la vie privée des salariés soulève un tollé chez les syndicats britanniques.

Le conseil de district de Fenland, une région rurale située au nord de Cambridge, a publié mardi un projet d'étude obligeant les employés à révéler par écrit à leur supérieur hiérarchique toute liaison avec un(e) collègue.

"Tout employé qui noue une relation personnelle étroite avec un collègue de travail doit le signaler par écrit à son supérieur", stipule ce projet émanant de la direction des ressources humaines qui interdit aussi "tout comportement intime sur les lieux de travail".

"Cette règle s'applique à l'ensemble des heures de travail, à la fois sur le site ou hors site du Conseil", est-il précisé. "Toute infraction à cette règle pourra être considérée comme une faute passible d'une action disciplinaire".

La grande centrale syndicale TUC a condamné ce projet digne, selon elle, de George Orwell.

Michael Holden, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser