Vers une grâce posthume de Billy the Kid, légende de l'Ouest

vendredi 17 décembre 2010 07h49
 

SANTA FE, Nouveau-Mexique (Reuters) - Cent-trente ans après sa mort, Billy the Kid, figure mythique de l'Ouest américain, pourrait bénéficier d'une mesure de grâce à titre posthume.

Le gouverneur démocrate du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, a révélé jeudi qu'il étudiait un recours fondé sur une promesse que le gouverneur Lew Wallace aurait faite à Billy en échange de son témoignage dans un procès pour meurtre.

"Parce que je suis fasciné par le riche passé du Nouveau-Mexique, j'ai toujours été intrigué par l'histoire de Billy the Kid et, en particulier, par cette prétendue promesse de pardon qui lui aurait été faite", écrit Richardson dans un communiqué.

Le gouverneur démocrate entend prendre sa décision d'ici la fin de l'année, à l'expiration de ses deux mandats.

Billy the Kid, de son vrai nom Henry McCarty, a été abattu à bout portant par le shérif Pat Garrett en 1881. Il avait à peine vingt ans. Avant sa mort, les journaux, qui lui prêtaient 21 homicides, avaient déjà fait du jeune hors-la-loi une légende de l'Ouest.

Le mythe n'a cessé de grandir, d'abord par un livre écrit par Garrett. Puis la culture populaire américaine s'en est emparée, faisant de Billy the Kid le sujet de chansons, de romans et de films.

Dennis Carroll; Henri-Pierre André pour le service français

 
<p>Cent-trente ans apr&egrave;s sa mort, Billy the Kid, figure mythique de l'Ouest am&eacute;ricain, pourrait b&eacute;n&eacute;ficier d'une mesure de gr&acirc;ce &agrave; titre posthume. Le gouverneur d&eacute;mocrate du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, a r&eacute;v&eacute;l&eacute; jeudi qu'il &eacute;tudiait un recours fond&eacute; sur une promesse que le gouverneur Lew Wallace aurait faite &agrave; Billy en &eacute;change de son t&eacute;moignage dans un proc&egrave;s pour meurtre. /Photo d'archives/REUTERS/Library of Congress</p>