Un thriller chinois sur la conspiration de Paul le poulpe

vendredi 29 octobre 2010 12h48
 

PEKIN (Reuters) - Paul le poulpe, le mollusque pronostiqueur de la Coupe du monde 2010, était au coeur d'une conspiration internationale de parieurs: tel est le scénario de base d'un thriller chinois intitulé "Kill Octopus Paul" ("Le meurtre de Paul le poulpe").

Le poulpe, né en Angleterre et mort mardi à l'aquarium d'Oberhausen en Allemagne, est devenu une vedette internationale durant le Mondial sud-africain en prédisant l'issue des sept rencontres de l'équipe allemande et de la finale.

Le premier film sur le célèbre céphalopode sortira en Chine le 30 novembre et risque de décevoir ceux qui croient à ses talents divinatoires. Dans le film, Paul le poulpe n'est que l'objet de malfrats qui truquent les paris sur la Coupe du monde, comme le découvrent des amateurs de football chinois partis en Afrique du Sud.

"À ma connaissance, ce que Paul a fait en pronostiquant correctement huit matches sur huit n'est jamais arrivé. Et un poulpe ne peut pas être aussi intelligent qu'un être humain", a dit la réalisatrice Xiao Jiang en présentant son oeuvre à la presse.

"Donc, c'est le plan parfait et ce plan a trompé la terre entière. C'est aussi dû au fait que les gens aiment beaucoup Paul, car Paul est très mignon", a-t-elle estimé.

"J'aime beaucoup le football et j'adore la Coupe du monde mais je sais que beaucoup de gens parient sur la Coupe du monde", a expliqué Xiao. "Donc quand j'ai commencé à penser à film, j'ai voulu qu'il parle des gens qui se retrouvent dans des situations délicates à cause des paris", a-t-elle ajouté.

Roya Stevens, Clément Guillou pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Banderole d&eacute;ploy&eacute;e &agrave; la m&eacute;moire de Paul le Poulpe lors d'une rencontre entre le FC Barcelone et Ceuta. Le mollusque pronostiqueur, h&eacute;ros de la Coupe du monde 2010, &eacute;tait au coeur d'une conspiration internationale de parieurs: tel est le sc&eacute;nario de base d'un thriller chinois intitul&eacute; "Kill Octopus Paul" ("Le meurtre de Paul le poulpe"). /Photo prise le 26 octobre 2010/REUTERS/Jon Nazca</p>