Le faux frère arrêté par de vrais gendarmes

mardi 19 octobre 2010 10h23
 

MARSEILLE (Reuters) - Un faux curé a profité de l'hospitalité d'une communauté catholique du Vaucluse avant d'être dénoncé par les moines et placé en garde à vue par de vrais gendarmes, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'homme âgé de 45 ans a frappé, il y a une dizaine de jours, aux portes de l'Abbaye Sainte-Madeleine au Barroux (Vaucluse) pour réclamer l'hospitalité aux religieux du prieuré.

Selon le quotidien La Provence, qui a révélé l'affaire, il disait appartenir à la vie monastique et s'est présenté sous le nom de père Jérôme.

Pendant plusieurs jours, il a pris part à la vie de la communauté, s'associant aux travaux du lieu, participant aux offices et aux prières.

L'homme s'apprêtait même à donner une messe à Rasteau, dans le Haut Vaucluse, à la demande d'une veuve voulant honorer la mémoire de son défunt mari.

L'habit ne faisant toutefois pas le moine, le faux frère a fini par être démasqué par ses supposés pairs. Prévenu, le diocèse a prévenu les gendarmes qui ont arrêté l'imposteur en fin de semaine dernière.

Connu pour de petites escroqueries, le faux curé a été placé en garde à vue avant d'être relâché.

Le parquet de Carpentras a ordonné un examen psychiatrique pour mieux cerner ses motivations.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse