Les ours, piètres gardiens des plants illégaux de marijuana

jeudi 19 août 2010 08h55
 

VANCOUVER (Reuters) - Les propriétaires de plants clandestins de marijuana au Canada avaient cru bien faire en "engageant" des ours pour garder leur précieux bien.

Mais ces derniers, abondamment nourris de viande pour chien, n'ont pas bougé lorsque les policiers sont arrivés pour démanteler ces plants, situés près du lac Christiana, en Colombie britannique.

Les policiers ont été surpris de l'identité des gardiens, mais vite rassurés. La dizaine d'ours présents ont été très dociles et se sont contentés d'observer, assis, l'arrachage des plants par la police.

Les animaux devront peut-être être abattus si les spécialistes considèrent qu'ils sont désormais trop habitués à la vie domestique.

Allan Dowd, Pascal Liétout pour le service français

 
<p>Les propri&eacute;taires de plants clandestins de marijuana au Canada avaient "engag&eacute;" des ours pour garder leur pr&eacute;cieux bien, mais ces derniers, abondamment nourris de viande pour chien, n'ont pas boug&eacute; lorsque les policiers sont arriv&eacute;s pour d&eacute;manteler ces plantations, situ&eacute;es pr&egrave;s du lac Christiana, en Colombie britannique. /Photo d'archives/REUTERS/Eloy Alonso Gonzales</p>