Des instruments d'autopsie d'Elvis Presley retirés des enchères

lundi 26 juillet 2010 11h19
 

NEW YORK (Reuters) - Une collection d'instruments utilisés pour autopsier et embaumer le corps d'Elvis Presley a été retirée des enchères, des doutes subsistant sur leur provenance et leur authenticité.

La société Leslie Hindman Auctionneers, basée à Chicago, avait annoncé la semaine dernière la mise en vente aux enchères le 12 août prochain de la collection, qui inclut notamment l'étiquette d'identification du corps, des gants en caoutchouc, des forceps, des pinceaux à lèvres, un peigne, un eye liner, autant d'objets utilisés avant les funérailles du King en 1977.

La collection, dont la valeur est estimée à 14.000 dollars, a été conservée pendant des années par un embaumeur de la maison funéraire de Memphis.

Mais l'opérateur funéraire les ayant réclamés, les instruments ont été retirés des enchères, a annoncé Mary Williams, une porte parole de Leslie Hindman Auctioneers.

"Pour des questions de propriété, l'embaumeur à la retraite et son fils ont décidé de remettre la collection à la maison funéraire de Memphis et sa maison mère, Service Corporation International dans le cadre d'une donation " a-t-elle dit dans un communiqué.

Le président de la chambre funéraire de Memphis, E.C. Daves a par ailleurs expliqué au journal The Commercial Appeal que leur authenticité n'était pas prouvée.

L'embaumeur affirme avoir pris les instruments après l'embaumement de Presley mais un autre employé a fait savoir qu'ils avaient été stérilisés et utilisés de nouveau, a-t-il dit.

Williams a admis la semaine dernière que la vente pouvait susciter la controverse tout en soulignant que les souvenirs du King rencontraient toujours un vif succès.

Une boucle des cheveux de la star a été adjugée 18.300 dollars l'an dernier. Elvis est mort à l'âge de 42 ans, le 16 août 1977, de complications cardiaques après ingestion d'un cocktail médicamenteux. Selon le site internet du magazine Forbes, il reste un des artistes morts les plus lucratifs avec 55 millions de dollars de ventes générées en 2009.

Belinda Goldsmith; Marine Pennetier pour le service français

 
<p>La tombe d'Elvis Presley &agrave; Memphis, dans le Tennessee. En raison de doutes subsistant sur la provenance et l'authenticit&eacute; d'instruments utilis&eacute;s pour autopsier et embaumer le corps d'Elvis Presley, cette collection a &eacute;t&eacute; retir&eacute;e des ench&egrave;res. /Photo d'archives/REUTERS/Nikki Boertman</p>