Elle écrit à sa compagnie d'électricité pour réfuter son décès

jeudi 15 juillet 2010 19h30
 

VIENNE (Reuters) - Une femme autrichienne a dû convaincre son fournisseur d'électricité qu'elle n'était pas décédée après que ce dernier lui ait adressé un courrier consécutif à son "trépas".

Dans la lettre nominativement adressée à Christine R., 58 ans, la société établie à Linz, dans le nord de l'Autriche, indiquait avoir appris le décès de la cliente par sa banque, rapporte le quotidien Österreich.

"Je ne suis pas celle qui est morte", a dû écrire en retour l'intéressée dans un fax et un message électronique, expliquant que c'était sa voisine qui venait de s'éteindre et qu'elle n'était que sa gardienne. Elle s'est même rendue dans les locaux de l'entreprise pour prouver sa bonne santé.

L'entreprise a plaidé "une malencontreuse erreur" et une "confusion dans la paperasse".

Sylvia Westall, Patrice Mancino pour le service français