Mondial: un parieur néo-zélandais perd gros sur un coup de tête

mercredi 16 juin 2010 11h36
 

WELLINGTON (Reuters) - L'égalisation de la Nouvelle-Zélande à la dernière seconde du match contre la Slovaquie mardi (1-1) n'a pas ravi tout le monde au pays du long nuage blanc, où un parieur a perdu la coquette somme de 40.000 dollars néo-zélandais (22.600 euros).

Le bookmaker Mark Stafford a déclaré mercredi à l'agence de presse NZPA que le parieur avait misé cette somme sur une victoire des Slovaques à la 87e minute du match alors qu'ils menaient 1-0.

La cote était alors si faible qu'il n'aurait empoché que 800 dollars néo-zélandais de gain (453 euros) si le score en était resté là.

Malheureusement pour lui, la tête égalisatrice à la dernière seconde de Winston Reid, qui a offert aux All Whites le premier point de leur histoire en Coupe du monde, lui a coûté cher.

Si le parieur, à l'inverse, avait eu le courage de miser sur une égalisation de son équipe favorite, il aurait pu empocher 400.000 dollars néo-zélandais (226.000 euros).

Stafford a expliqué que les parieurs misent souvent de grosses sommes sur des résultats à petite cote à quelques minutes de la fin des matches.

John O'Brien à Singapour, Clément Dossin pour le service français

 
<p>L'&eacute;galisation de la Nouvelle-Z&eacute;lande &agrave; la derni&egrave;re seconde du match contre la Slovaquie mardi (1-1) PAR Winston Reid (au centre) n'a pas ravi tout le monde au pays du long nuage blanc, o&ugrave; un parieur a perdu la coquette somme de 40.000 dollars n&eacute;o-z&eacute;landais (22.600 euros). /Photo prise le 15 juin 2010/REUTERS/Daniel Munoz</p>