Les Ecossais vivent dangereusement

vendredi 11 juin 2010 13h35
 

LONDRES (Reuters) - Quasiment tous les adultes en Ecosse sont susceptibles d'être soit de gros fumeurs, soit de grands buveurs, soit en manque d'activité physique, en surpoids ou en déséquilibre alimentaire, montre une étude.

Des chercheurs de Glasgow ont analysé des données collectées en 2003 lors d'une étude de santé publique menée sur 6.500 Ecossais, et ont conclu que 97,5% des adultes ont des modes de vie dangereux pour la santé.

"Notre analyse montre qu'environ les deux tiers de la population est en surpoids ou obèse, une proportion similaire n'a pas une activité physique suffisante et que la plupart des gens ont une alimentation peu équilibrée", explique David Conway, de l'université de Glasgow, qui a dirigé l'étude publiée par la revue BMC Public Health.

Il a souligné que les principaux facteurs de ces comportements à risque étaient le faible niveau d'éducation et la modestie des revenus.

L'étude révèle également un fort cumul de plusieurs comportements à risques, avec 86% des adultes étudiés qui en présentent au moins deux, au moins trois pour 55% d'entre eux, et plus de quatre pour 20% de l'échantillon.

En outre, prévient David Conway, l'étude de 2003 étant basée sur les seules déclarations des sondés, la véritable situation pourrait s'avérer encore pire.

"Les sondés pourraient être tentés de donner des réponses correspondant à des comportements mieux perçus", écrit-il dans l'étude

Jean Décotte pour le service français, édité par Pascal Liétout

 
<p>Selon une &eacute;tude, quasiment tous les adultes en Ecosse sont susceptibles d'&ecirc;tre soit de gros fumeurs, soit de grands buveurs, soit en manque d'activit&eacute; physique, en surpoids ou en d&eacute;s&eacute;quilibre alimentaire, voire plusieurs de ces comportements &agrave; risque. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>