Les hommes entre eux parlent plus de football que de femmes

vendredi 21 mai 2010 19h52
 

NEW YORK (Reuters) - A l'approche du mondial sud-africain, une étude publiée vendredi confirme que les hommes entre eux discutent beaucoup plus de football que de femmes.

Dans cette enquête menée auprès de 5.300 hommes dans 15 pays différents pour Heineken International, on apprend que le football est le premier sujet de conversation pour 90% d'entre eux, loin devant la gent féminine (45%) ou le travail (34%).

La tendance est particulièrement forte en Chine et en Russie, avec respectivement 94% et 93%. En France et en Allemagne, les femmes se retrouvent au troisième rang derrière le travail.

Mais c'est en Angleterre et au Brésil que l'on trouve, sans surprise, le plus grand nombre d'aficionados de la balle ronde.

Les Anglais regardent en moyenne deux heures et 22 minutes de football à la télévision chaque semaine, et passent encore plus de temps à commenter les résultats, les buts, les belles actions et les bruits de couloir concernant les joueurs.

Le Brésil suit de plus loin, avec une heure 32 minutes, devant la Thaïlande, l'Irlande et le Mexique.

Walker Simon, Pascal Liétout pour le service français

 
<p>A l'approche du mondial sud-africain, une &eacute;tude publi&eacute;e vendredi confirme que les hommes entre eux discutent beaucoup plus de football que de femmes. /Photo prise le 21 mai 2010/REUTERS/Sergio Moraes</p>