La statue du Christ de Rio couverte de graffiti

vendredi 16 avril 2010 20h45
 

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Des vandales ont peint à la bombe des graffiti sur la statue du Christ Rédempteur qui domine Rio de Janeiro du haut du mont Corcovado, ce qui a amené le maire de la ville à dénoncer un "crime contre la nation".

La tête, les bras et la poitrine de cette statue d'environ 40 mètres de haut, qui domine les montagnes, les plages et la baie de Rio, ont été couverts d'inscriptions à l'aide d'échafaudages mis en place pour des travaux d'entretien.

"Ces criminels paieront pour ce qu'ils ont fait. Ils iront en prison", a affirmé le maire de Rio, Eduardo Paes, cité vendredi par le journal O Globo. "Rio de Janeiro et le Brésil ne méritent pas ça."

L'accès de la statue avait été fermé à la suite de pluies torrentielles qui ont provoqué des coulées de boue à travers la ville.

Parmi les inscriptions portées sur la statue, on peut lire "Quand le chat n'est pas là, les souris dansent", et d'apparentes allusions à des habitants de Rio ayant péri ou disparu dans des affaires criminelles récentes, selon O Globo.

La statue de pierre à savon (stéatite), achevée en 1931, se dresse au sommet du Corcovado (700 mètres). Elle est visible de nombreux points de la ville. Rio a fait un usage abondant de son image, ainsi que de celle du Pain de sucre, pour sa candidature fructueuse à l'organisation des Jeux olympiques de 2016.

Stuart Grudgings, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

 
<p>Des vandales ont peint &agrave; la bombe des graffiti sur la statue du Christ R&eacute;dempteur qui domine Rio de Janeiro du haut du mont Corcovado, ce qui a amen&eacute; le maire de la ville &agrave; d&eacute;noncer un "crime contre la nation". /Photo prise le 15 avril 2010/REUTERS/Genilson Araujo-Ag O Globo</p>