Pour l'Ukraine, les militantes de Femen enlèvent le haut

dimanche 7 février 2010 19h34
 

KIEV (Reuters) - La température politique a dû suffisamment monter dimanche en Ukraine pour permettre à quatre jeunes femmes de montrer leur torse nu par un froid glacial pour protester contre la situation du pays.

Deux autocollants verts placés sur chaque téton n'ont pas suffi à dissiper l'embarras des responsables électoraux quand les manteaux de fourrure sont tombés dans un bureau de vote de Kiev, pour le bonheur des photographes venus immortaliser le dépôt dans l'urne du bulletin de Viktor Ianoukovitch, l'un des favoris de la présidentielle.

"Ne bradez pas vos votes!" ont crié les quatre militantes de Femen, un groupement féministe qui multiplie les actions coup de poing symboliques pour la "défense des jeunes femmes" d'Ukraine.

Sur leurs banderoles, on pouvait lire: "Arrêtez de violer le pays." Ces femmes ont expliqué qu'elles entendaient protester contre l'état de la démocratie ukrainienne après cinq ans de querelles politiques internes entre les chefs de file de la "révolution orange" de décembre 2004, le président sortant Viktor Iouchtchenko et le Premier ministre Ioulia Timochenko.

Elles ont été chassées du bureau de vote et interpellées par la police. "Vous voyez ce qu'ils ont nous ont fait. De quel genre de démocratie nous parlons", a lancé l'une d'elles aux journalistes.

Matt Robinson, version française Jean-Stéphane Brosse

 
<p>Devant un bureau de vote de Kiev, manifestation de militantes de Femen, un groupement f&eacute;ministe qui multiplie les actions coup de poing symboliques pour la "d&eacute;fense des jeunes femmes" d'Ukraine. La temp&eacute;rature politique a d&ucirc; suffisamment monter pour permettre &agrave; ces quatre jeunes femmes de montrer leur torse nu par un froid glacial pour protester contre la situation du pays. /Photo prise le 7 f&eacute;vrier 2010/REUTERS/Grigory Dukor</p>