Football: Materazzi, du coup de boule au coup du masque

mardi 26 janvier 2010 17h04
 

ROME (Reuters) - Marco Materazzi, déjà célèbre pour avoir provoqué Zinedine Zidane jusqu'au coup de boule de la finale de la Coupe du monde 2006 de football, restera impuni après une nouvelle provocation visant Silvio Berlusconi.

La Fédération italienne a décidé mardi que le fait que le défenseur de l'Inter Milan ait jailli du banc des remplaçants en portant un masque de Silvio Berlusconi après le derby contre le Milan AC, dimanche, ne méritait qu'un avertissement.

Bien que réduit à neuf, l'Inter a battu le club du président du conseil italien 2-0.

La commission de discipline a en revanche infligé deux matches de suspension au milieu de terrain néerlandais de l'Inter Wesley Sneijder expulsé à la 27e minute pour avoir ironiquement applaudi l'arbitre.

Paul Virgo, version française Jean-Paul Couret

 
<p>La F&eacute;d&eacute;ration italienne a d&eacute;cid&eacute; qu'un simple avertissement suffisait pour le d&eacute;fenseur de l'Inter Milan, Marco Materazzi, qui a jailli du banc des rempla&ccedil;ants en portant un masque de Silvio Berlusconi apr&egrave;s la victoire 2-0 de son &eacute;quipe sur le club du pr&eacute;sident du Conseil italien, le Milan AC. /Phot prise le 24 janvier 2010/REUTERS/Alessandro Garofalo</p>