La communauté urbaine de Marseille condamnée pour une crotte

lundi 18 janvier 2010 21h40
 

MARSEILLE (Reuters) - Une femme a fait condamner la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) après avoir glissé sur une crotte de chien dans une rue du centre ville de Marseille, apprend-on de source judiciaire.

Agée de 66 ans, elle s'est fracturée la cheville le 21 janvier 2001.

La cour administrative d'appel de Marseille a estimé que la collectivité chargée de la propreté des rues marseillaises n'avait pas rempli sa mission pour la "sécurité des piétons" en ne procédant pas à l'entretien du lieu de la chute, décrit comme un "endroit habituellement souillé".

Un expert doit évaluer le préjudice corporel subi par la victime.

Jean-François Rosnoblet, édité par Jean-Philippe Lefief

 
<p>Une femme a fait condamner la communaut&eacute; urbaine Marseille Provence M&eacute;tropole (MPM) apr&egrave;s avoir gliss&eacute; sur une crotte de chien dans une rue du centre ville de Marseille. Ag&eacute;e de 66 ans, elle s'est fractur&eacute;e la cheville le 21 janvier 2001. /Photo d'archives/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>