Un baiser d'adieu serait à l'origine de l'alerte à Newark

jeudi 7 janvier 2010 18h23
 

NEW YORK (Reuters) - L'alerte qui a provoqué la fermeture de l'aéroport de Newark pendant plusieurs heures et retardé des milliers de voyageurs était due à un homme qui a pénétré dans une zone de sécurité pour faire un baiser d'adieu à une femme en partance, écrit jeudi le journal Star-Ledger.

L'alerte, dans l'un des trois grands aéroports de l'agglomération de New York, a mis à cran les services de sécurité car elle est survenue peu de temps après la tentative d'attentat contre un avion de la Northwest Airlines entre Amsterdam et Detroit, le jour de Noël.

Un enregistrement vidéo montre un homme qui embrasse une femme au poste de contrôle C-1 avant qu'elle ne passe le portique de sécurité des passagers, écrit ce journal du New Jersey, en citant des responsables ayant visionné le document.

L'homme, qui n'était pas un passager, a franchi un point où un agent de la sécurité aurait dû se trouver, et a pu rejoindre la femme pour un dernier bisou, ajoute le Star-Ledger.

La femme tient une corde destinée à encadrer les personnes en attente de passer par le portique, et l'homme passe dessous. Ils partent ensuite main dans la main vers la zone d'embarquement avant de disparaître du champ de la caméra.

L'homme en question a quitté ensuite l'aéroport et n'a pas pu être identifié.

L'agent qui ne se trouvait pas à la place qu'il aurait dû normalement occuper a été mis en congé administratif.

Daniel Trotta, version française Eric Faye