Des bouquets à croquer pour Noël

vendredi 18 décembre 2009 17h41
 

FONTAINES-SUR-SAÔNE, Rhône (Reuters) - Beau comme un bouquet de fleurs et bon comme une salade de fruits, le "bouquet à croquer" est un nouveau concept de fleuriste mis au point par une société de la région lyonnaise.

Souad Benani-Merle, créatrice, dirigeante et unique salariée de "bouquet à croquer" a eu l'idée, à l'occasion d'une reconversion professionnelle, de confectionner des compositions à base de fruits et de légumes frais.

Tranches d'ananas ciselés, quartiers de pamplemousse fraîchement pelés, fraises, framboises, kiwis, mais aussi radis roses, carottes, tomates cerises remplacent les roses, tulipes et autres renoncules que l'on peut piquer et déguster.

Prix de vente: de 30 à 150 euros selon la taille, voire beaucoup plus pour des commandes sur mesure.

"J'étais cadre dans une entreprise et lassée de voir les éternels paniers de croissants à tous les séminaires et pots d'entreprise", raconte la jeune femme.

"J'avais envie de quelque chose de différent et de plus sain", dit-elle, rappelant la recommandation des autorités sanitaires de "manger au moins cinq fruits et légumes par jour". Ses créations n'ont ni sucre, ni additifs, ni conservateurs.

Les bouquets sont conçus pour décorer tables de mariage, d'anniversaire, de Noël et autres festivités, et régalent les convives. Ils reçoivent un bon accueil dans les entreprises mais aussi les maternités, où les fleurs sont souvent proscrites.

La jeune société, lancée il y a trois ans, dont les créations sont toutes protégées par des brevets, dit être pour l'instant unique en France. En attendant l'ouverture de boutiques, la société expédie dans tout le pays "mais seulement les bouquets en fruits secs et macarons", précise sa dirigeante.

Catherine Lagrange, édité par Sophie Louet

 
<p>Souad Benani-Merle, cr&eacute;atrice, dirigeante et unique salari&eacute;e de "bouquet &agrave; croquer" qui a lanc&eacute; dans la r&eacute;gion lyonnaise l'id&eacute;e de bouquets beaux comme des fleurs et bon comme une salade de fruits. /Photo prise le 18 d&eacute;cembre 2009/REUTERS/Robert Pratta</p>