Au Kazakhstan, choisissez l'avion de préférence à la voiture

jeudi 5 novembre 2009 16h17
 

ASTANA (Reuters) - Les autorités du Kazakhstan, un pays d'Asie centrale ex-soviétique grand comme l'Europe de l'Ouest, exhortent la population à voyager en avion plutôt que d'emprunter la route.

Mardi, le vice-Premier ministre, Oumirzak Choukeyev, a annoncé une nouvelle législation visant à réduire la paperasserie nécessaire pour obtenir des autorisations de vol pour l'aviation privée.

"En Afrique, il y a des aérodromes partout, où il est facile d'utiliser un petit avion de tourisme qui démarre comme une voiture et permet d'aller faire ses courses au village voisin", a expliqué le ministre lors d'une réunion officielle.

Il a ajouté: "Conduire une voiture pour parcourir un millier de km est un anachronisme total".

La vaste majorité des Kazakhes, qui vivent avec 455 dollars par mois, sont habitués aux longs voyages en train et en voiture. La "nomenklatura", elle, se déplace plutôt en hélicoptères et en avions privés pour traverser la steppe.

Raushan Nourchayeva, version française Jean-Loup Fiévet

 
<p>Les autorit&eacute;s du Kazakhstan, un pays d'Asie centrale ex-sovi&eacute;tique grand comme l'Europe de l'Ouest, exhortent la population &agrave; voyager en avion plut&ocirc;t que d'emprunter la route. "Conduire une voiture pour parcourir un millier de km est un anachronisme total", a d&eacute;clar&eacute; le vice-Premier ministre, Oumirzak Choukeyev. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Chong</p>