Des milliers d'Islandais profitent d'un dernier Big Mac

vendredi 30 octobre 2009 23h25
 

REYKJAVIK (Reuters) - Des milliers d'Islandais attendaient en rang ces dernières heures devant les trois restaurants McDonald's de l'île avant leur fermeture prévue samedi à minuit.

Les trois restaurants, détenus sous franchise par un même propriétaire, sont combles depuis l'annonce, cette semaine, de leur fermeture.

Dans celui situé dans l'est de la capitale, Reykjavik, la file d'attente aux caisses s'étend jusque dans la rue. Vendredi à l'heure du déjeuner, il ne restait plus de place de parking et les employés bataillaient pour satisfaire les clients.

"C'est ma dernière chance d'avoir un vrai Big Mac pour un moment", a déclaré à Reuters Siggi, vendeur de 28 ans.

"Vu comment va l'économie, je ne vais pas me rendre à l'étranger de si tôt, a-t-il ajouté. Ce n'est pas que je sois un grand amateur de McDonald's, mais un Big Mac de temps à autre, ça change."

Le propriétaire des trois restaurants, Jon Ogmundsson, poursuivra ses activités sous une autre enseigne lorsqu'il aura décroché le célèbre M jaune du numéro un mondial de la restauration rapide.

Il a expliqué s'être retrouvé à court de Big Mac jeudi pendant quelques heures mais dit avoir réussi à répondre à la demande, qui s'élevait ces derniers jours à 10.000 sandwichs quotidiens - plus qu'il n'en a jamais vendu.

L'Islande a été un des pays les plus affectés par la crise financière et a vu ses banques faire faillite en une semaine sous le poids de milliards de dollars de dettes.

La couronne islandaise s'est effondrée à son tour et McDonald's a invoqué sa faiblesse, ainsi que le coût très élevé des importations de produits alimentaires, pour justifier la fermeture des restaurants.

Le groupe n'entend pas revenir sur l'île, où il ne manquera toutefois pas à tout le monde, à en croire Thora Sigurdardottir, une aide soignante de 35 ans qui a réagi à la fermeture des restaurants d'un simple: "Bon débarras."

Omar Valdimarsson, version française Grégory Blachier