Pour un mineur russe, l'amour de Brigitte Bardot n'a pas de prix

mercredi 21 octobre 2009 13h49
 

MOSCOU (Reuters) - Un mineur russe célibataire souffrant d'une maladie pulmonaire espère pouvoir financer une opération chirurgicale dépassant les deux mille dollars grâce à la vente d'une photo dédicacée de Brigitte Bardot, rapporte mercredi le quotidien populaire Tvoï Den.

Contrairement à la plupart des vrais fans de B.B., Vladimir Komarov n'est tombé sous son charme que très récemment, après avoir découvert "Et Dieu créa la femme", réalisé en 1956 par l'ancien mari de la star, feu Roger Vadim.

Komarov, un quinquagénaire charpenté originaire de la ville industrielle de Tchéliabinsk, dans les montagnes de l'Oural, avait envoyé à l'ex-égérie des cinéastes français des années 1950-60 une lettre d'amour dans une enveloppe simplement adressée (en russe) à "Brigitte Bardot, France".

La Fondation de l'ancienne actrice, aujourd'hui âgée de 75 ans et reconvertie dans la défense des animaux, lui a répondu en lui adressant une photographie dédicacée, que Komarov propose désormais à l'encan dans l'espoir de financer son opération.

Mais peut-être l'admirateur tardif de la légende vivante du cinéma français surestime-t-il la valeur du document: sur le site d'enchères e-Bay, mercredi, les photos dédicacées de Bardot étaient proposées au prix de départ de 45 dollars.

Amie Ferris-Rotman, Version française Marc Delteil

 
<p>Exposition consacr&eacute;e &agrave; Brigitte Bardot &agrave; Boulogne-Billancourt. Un mineur russe c&eacute;libataire souffrant d'une maladie pulmonaire esp&egrave;re pouvoir financer une op&eacute;ration chirurgicale d&eacute;passant les deux mille dollars gr&acirc;ce &agrave; la vente d'une photo d&eacute;dicac&eacute;e de la star. /Photo prise le 25 septembre 2009/REUTERS/Charles Platiau</p>