L'affaire du garçon au ballon, un canular

dimanche 18 octobre 2009 21h55
 

DENVER (Reuters) - L'étrange affaire d'un ballon gonflé à l'hélium qui s'est envolé alors que l'on pensait qu'il avait à son bord un garçon de six ans était une mise en scène orchestrée par les parents dans l'espoir d'être recrutés pour une émission de "télé réalité", a déclaré un shérif du Colorado.

"Nous croyons avoir à ce stade des preuves indiquant qu'il s'agissait d'une opération publicitaire afin d'assurer leur promotion pour un futur reality show", a déclaré lors d'une conférence de presse Jim Alderden, shérif du comté de Larimer.

Il a ajouté que des poursuites seraient probablement engagées contre les parents, Richard et Mayumi Heene.

Le vol du ballon, suivi en direct par la télévision, a tenu les Américains en haleine pendant plus de deux heures jeudi, alors que le ballon argenté dérivait dans le ciel du Colorado, suivi par des hélicoptères de la Garde nationale.

Au bout de 80 km, le ballon a fini par se dégonfler et par atterrir dans un champ de blé près de Denver.

Les sauveteurs qui le traquaient l'ont trouvé vide et se sont mis à ratisser la campagne à la recherche du jeune Falcon Heene, craignant qu'il soit tombé, jusqu'à ce que les parents annoncent qu'ils l'avaient retrouvé caché dans le grenier du garage familial.

Une réflexion du petit garçon a mis les enquêteurs sur la piste d'une mise en scène.

Interrogé par CNN sur les raisons pour lesquelles il était resté caché si longtemps sans répondre aux personnes qui l'appelaient désespérément, Falcon a répondu en s'adressant à ses parents: "Vous avez dit que l'on faisait cela pour le spectacle".

Le shérif a indiqué que les parents pourraient être poursuivis pour conspiration, contribution à la délinquance d'un mineur, fausse déposition aux autorités et tentative d'influencer un fonctionnaire.   Suite...

 
<p>Richard Heene et son fils Falcon. Selon un sh&eacute;rif du Colorado, l'&eacute;trange affaire d'un ballon gonfl&eacute; &agrave; l'h&eacute;lium qui s'est envol&eacute; alors que l'on pensait qu'il avait &agrave; son bord un gar&ccedil;on de six ans &eacute;tait une mise en sc&egrave;ne orchestr&eacute;e par les parents dans l'espoir d'&ecirc;tre recrut&eacute;s pour une &eacute;mission de "t&eacute;l&eacute; r&eacute;alit&eacute;". /Photo prise le 15 octobre 2009/REUTERS/Rick Wilking</p>