15 octobre 2009 / 16:06 / dans 8 ans

La personne à côté de vous se lave-t-elle les mains ?

<p>Selon une &eacute;tude britannique de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, les gens sont plus enclins &agrave; se laver les mains apr&egrave;s s'&ecirc;tre rendu aux toilettes s'ils pensent qu'ils sont observ&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Mariana Bazo</p>

LONDRES (Reuters) - Les gens sont plus enclins à se laver les mains après s’être rendu aux toilettes s‘ils pensent qu‘ils sont observés.

Moins d‘un tiers des hommes et deux tiers des femmes se lavent les mains après être allés aux toilettes, révèle une étude britannique de la London School of Hygiene and Tropical Medicine publiée jeudi.

Mais lorsqu‘un message du type “La personne à côté de vous utilise-t-elle du savon ?” apparaît à l‘entrée des toilettes, le nombre d‘hommes augmente de 12% et de femmes, de 11%.

Les autorités sanitaires du monde entier prônent une meilleure hygiène pour ralentir la pandémie de grippe A(H1N1).

“Se laver les mains avec du savon a été reconnu comme le moyen le plus efficace de contrôler la maladie à travers le monde”, rappellent les auteurs.

“Cela pourrait éviter les maladies dues à la diarrhée et sauver ainsi plus d‘un million de vies par an, et prévenir les infections respiratoires, les plus fortes causes de mortalité infantile dans les pays en voie de développement.”

Dans les pays développés, se laver les mains peut aider à prévenir des infections virales comme la grippe ou des staphylocoques dorés, par exemple, fréquents dans les couloirs d‘hôpitaux.

Les chercheurs se sont intéressés à 250.000 personnes utilisant les toilettes dans les stations-service d‘autoroutes britanniques pendant 32 jours.

L’étude, publiée dans l‘American Journal of Public Health, à l‘occasion de la Journée mondiale du lavage des mains, a montré que, sans incitation, 32% des hommes et 64% des femmes se lavaient les mains.

Les scientifiques ont ensuite envoyé une série de messages électroniques allant de “L‘eau ne tue pas les microbes, le savon, oui” à “Ne soyez pas un sale réfractaire au savon” sur des écrans placés à l‘entrée des toilettes.

Le message le plus efficace s‘est avéré être “La personne à côté de vous se lave-t-elle les mains ?”, montrant que les gens sont plus sensibles lorsqu‘ils s‘imaginent être observés.

Kate Kelland, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below