Mussolini, agent du MI5 pendant la Première Guerre mondiale

mercredi 14 octobre 2009 18h57
 

LONDRES (Reuters) - Benito Mussolini fut un moment un agent rétribué des services secrets britanniques MI5, à en croire des documents officiels publiés à Londres.

Pendant la Première Guerre mondiale, le futur Duce, alors journaliste de gauche, dirigeait à Milan le journal populaire Il Populo d'Italia. L'Italie avait à l'époque basculé dans le camp français et britannique pour combattre les Allemands.

Les services secrets de Sa Majesté avaient désespérément besoin de Mussolini pour imprimer de la propagande belliciste afin que l'Italie ne change pas de camp, explique Peter Martland, professeur d'histoire à l'université de Cambridge.

Il s'appuie sur les reçus de versements hebdomadaires de 100 livres sterling effectués en 1917 par le MI5 au futur dirigeant fasciste. "Les services britanniques subventionnaient son journal, pour pas très cher. Mais cela s'inscrivait dans une vaste campagne visant à contrôler les choses afin de garder l'Italie dans notre camp", dit-il.

Bien que 100 livres correspondaient à l'époque à une somme rondelette, ce n'était rien par rapport au coût astronomique de l'effort de guerre britannique.

L'historien croit aussi que l'argent versé par Londres à son "agent" italien n'a pas uniquement servi à faire campagne en faveur de la guerre.

"Certes, une fraction de ses émoluments a permis de financer son journal mais Mussolini étant un coureur de jupons et un 'étalon' notoires, il n'est pas déraisonnable de penser qu'une bonne part de cet argent a arrosé ses maîtresses", avance le spécialiste de Cambridge.

Georgina Cooper, version française Jean-Loup Fiévet