Les récessions économiques seraient bonnes pour la santé

mardi 29 septembre 2009 07h48
 

NEW YORK (Reuters) - Les périodes de récession économique coïncident avec une amélioration générale de la santé, selon une étude américaine portant sur l'entre-deux-guerres et la Grande Dépression.

Des chercheurs de l'université du Michigan ont constaté que l'espérance de vie aux Etats-Unis avait augmenté de six années entre 1929 et 1932, au plus fort de la crise économique, passant de 57 à 63 ans. La tendance est valable aussi bien pour les hommes que pour les femmes, pour les blancs que les noirs.

Le nombre de décès par maladie ou accident et la mortalité infantile ont également baissé pendant la Grande Dépression.

"Cette conclusion est forte et contraire aux idées reçues", a souligné l'un des auteurs de l'enquête, Jose Tapia Granados, de l'institut de recherche sociale de l'Université. "La plupart des gens pensent que les périodes de fort chômage sont nuisibles pour la santé."

L'étude, qui couvre la période 1920-1940, montre que la santé générale de la population s'est améliorée durant les quatre années de la grande crise, ainsi que pendant les récessions de 1921 et 1938.

En revanche, la mortalité s'est accrue et l'espérance de vie a diminué dans les périodes de forte expansion (1923, 1926, 1929 et 1936-37).

D'autres recherches menées dans plusieurs pays ont déjà établi une corrélation similaire.

Les chercheurs, dont les travaux sont publiés lundi dans le journal de l'Académie nationale des sciences, ne se penchent pas sur les raisons - sans doute multiples - de ce phénomène.

Tapia Granados suggère que ce pourrait être le fait d'une augmentation du tabagisme et de l'alcoolisme, du manque de sommeil et du stress supplémentaires constatés pendant les périodes de forte croissance.   Suite...