Le régime méditerranéen, bon pour le coeur pas la bourse

mercredi 23 septembre 2009 13h48
 

NEW YORK (Reuters) - Le régime méditerranéen, riche en poissons, en huile d'olive, légumes et fruits, est bon pour le coeur, moins pour le porte-monnaie.

Des chercheurs du Département de médecine préventive et de santé publique de l'université de Navarre, en Espagne, se sont penchés sur les dépenses alimentaires de plus 11.000 diplômés étudiants bénéficiant de ressources équivalentes.

L'étude, lancée en 1999, visait à observer les liens entre des pratiques alimentaires, leur coût et l'obésité.

Les résultats, publiés dans la revue Journal of Epidemiology and Community Health, révèlent que plus ces gens étaient adeptes du régime méditerranéen plus ils dépensaient d'argent pour se nourrir.

En revanche, des habitudes alimentaires plus "occidentales", c'est-à-dire un régime riche en graisses saturées, sucre et viande rouge, débouchaient sur un budget alimentaire quotidien moins élevé.

Les chercheurs ont constaté que 31% des sujets étudiés avaient pris un demi-kilo par an et que ceux qui dépensaient le plus pour se nourrir étaient plus enclins à prendre du poids, quelles que soient leurs habitudes alimentaires.

Version française Patrice Mancino

 
<p>Le r&eacute;gime m&eacute;diterran&eacute;en, riche en poissons, en huile d'olive, l&eacute;gumes et fruits, est bon pour le coeur, moins pour le porte-monnaie. Selon une &eacute;tude espagnole, plus les gens en sont adeptes, plus ils d&eacute;pensaient d'argent pour se nourrir./Photo d'archives/ REUTERS/Albert Gea</p>