Adidas et Puma mettent fin à la brouille des frères fondateurs

mardi 22 septembre 2009 07h47
 

BERLIN (Reuters) - Les équipementiers sportifs Adidas et Puma ont mis fin à une brouille vieille de 61 ans lors d'un match de football joué lundi à Herzogenaurach, leur ville commune en Allemagne, pour la Journée internationale de la paix.

Le président du directoire d'Adidas, Herbert Hainer, et le président de Puma, Jochen Zeitz, étaient présents. Les équipes étaient formées d'employés des deux entreprises fondées par les frères Adi et Rudolf Dassler après leur séparation en 1948.

Avant leur dispute, dont les origines restent méconnues, les deux frères possédaient ensemble une usine nommée "Gebrüder Dassler Sportschuhfabrik" (Fabrique de chaussures de sport des frères Dassler).

Lors des Jeux olympiques de Berlin en 1936, le champion Jesse Owens portait des chaussures venant de cette entreprise.

En 1948, l'entreprise fut divisée en deux. Adi a baptisé sa firme Adidas tandis que Rudolf nommait la sienne Ruda, nom qu'il changerait par la suite en Puma.

Karolos Grohmann, version française Gregory Schwartz

 
<p>Les &eacute;quipementiers sportifs Adidas et Puma ont mis fin &agrave; une brouille vieille de 61 ans lors d'un match de football jou&eacute; lundi &agrave; Herzogenaurach, leur ville commune en Allemagne, pour la Journ&eacute;e internationale de la paix. Les fr&egrave;res Adi et Rudolf Dassler poss&eacute;daient ensemble une usine nomm&eacute;e "Gebr&uuml;der Dassler Sportschuhfabrik" mais une brouille conduisit &agrave; leur s&eacute;paration en 1948 et &agrave; la division de l'entreprise, Adi baptisant sa firme Adidas tandis que Rudolf nommait la sienne Ruda, avant de la changer par la suite en Puma. /Photo prise le 21 septembre 2009/REUTERS/Michaela Rehle</p>