Maradona privé de ses boucles d'oreilles pour impôts non payés

vendredi 18 septembre 2009 20h32
 

ROME (Reuters) - Accusé par le fisc italien de lui devoir 31 millions d'euros d'arriérés d'impôts, Diego Maradona s'est vu confisquer vendredi des boucles d'oreilles d'une valeur de 4.000 euros, annonce Equitalia, le service de collecte des impôts.

L'ancien joueur de Naples, devenu entraîneur de l'équipe nationale argentine, suivait une cure d'amaigrissement dans une clinique du nord de l'Italie lorsque la police financière est venue saisir les bijoux.

Maradona, qui a joué à Naples de 1984 à 1991 estime que c'était à son club de payer les impôts.

Il y a trois ans, la police financière lui avait déjà confisqué deux Rolex alors qu'il était venu participer à un match au profit d'une association caritative. En 2005, l'argent versé pour sa participation à une émission télévisée lui avait été confisqué et, en 2001, une vingtaine de policiers l'attendaient à sa descente d'avion, à Rome.

Silvia Aloisi, version française Nicole Dupont

 
<p>Accus&eacute; par le fisc italien de lui devoir 31 millions d'euros d'arri&eacute;r&eacute;s d'imp&ocirc;ts, Diego Maradona s'est vu confisquer vendredi des boucles d'oreilles d'une valeur de 4.000 euros. /Photo prise le 9 septembre 2009/REUTERS/Marcos Brindicci</p>