Siffler en travaillant ou en y allant, avec la cravate musicale

vendredi 18 septembre 2009 14h46
 

SYDNEY (Reuters) - La déprime du trajet pour aller au travail, la tête bourdonnante et les poches pleines, a donné à une entreprise de confection l'idée de dissimuler une petite poche au dos d'un de ses modèles de cravates pour pouvoir y placer un baladeur musical.

La marque britannique Thomas Pink a présenté la "cravate des transports en commun" lors du lancement de sa collection automne-hiver 2009-2010. Ce modèle en soie tissée, décliné en plusieurs coloris, est doté d'une poche pouvant accueillir des modèles de petits lecteurs mp3 de la taille d'un iPod nano.

Une astuce de confection, un passant au-dessus de la poche, permet de dissimuler les fils des écouteurs.

Thomas Pink, qui a pignon sur rue à Londres, sur Jermyn Street, appartient au groupe de luxe LVMH et compte plus de 80 boutiques et franchises en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Belinda Goldsmith, version française Patrice Mancino