Twitter pour communiquer avec Dieu

mardi 18 août 2009 21h24
 

JERUSALEM (Reuters) - Twitter, une interface avec Dieu? Un étudiant israélien s'est créé un compte sur le site de microblogging (twitter.com/theKotel) pour collecter les prières des internautes et les placer dans les fentes du mur des Lamentations, à Jérusalem.

Selon la tradition juive, les croyants qui souhaitent s'adresser à Dieu glissent de petits morceaux de papier dans le mur, lieu saint du judaïsme.

"Je recueille leurs prières, je les imprime et je me rends à Jérusalem pour les insérer dans le mur des Lamentations", explique Alon Nir, qui réside à Tel Aviv.

Il espère que son initiative, qui profite du succès du site basé sur la publication de courts messages baptisés "tweets" ("piaillements"), sera "bénéfique pour autrui partout dans le monde".

Les prières, dont la longueur ne peut dépasser 140 caractères, doivent lui être envoyées par message personnel. Alon Nir a déjà acheminé quelque 1.000 suppliques.

Plusieurs autres plates-formes proposaient déjà ce genre de service, par courrier électronique, SMS ou fax. Les services postaux israéliens disent également recevoir des prières par courrier postal, certains messages débutant même par "Cher Dieu".

Lianne Gross, version française Jean Décotte

 
<p>Un &eacute;tudiant isra&eacute;lien s'est cr&eacute;&eacute; un compte sur le site de micro-blogging Twitter pour collecter les pri&egrave;res des internautes et les placer dans les fentes du mur des Lamentations, &agrave; J&eacute;rusalem. /Photo d'archives/REUTERS/Michael Caronna</p>