Faites ce que je dis, pas ce que je fais, dit une ministre

samedi 15 août 2009 17h01
 

MADRID (Reuters) - La presse espagnole se délecte samedi de l'"impair" commis par la ministre de la Santé Trinidad Jimenez, prise en flagrant délit de 'faire la bise' à ses collaborateurs alors qu'elle venait de préconiser d'éviter tout contact physique pour ne pas propager le virus H1N1 de la grippe A.

Les grands quotidiens nationaux, comme El Mundo, publient la photo de la ministre embrassant sur les deux joues les membres de son entourage après avoir donné une conférence de presse pour inciter les Espagnols à se laver les mains fréquemment, à éviter de se toucher et même à éviter de boire dans le même verre.

Tracy Rucinski, version française Marc Delteil

 
<p>La ministre espagnole de la Sant&eacute; Trinidad Jimenez lors d'une conf&eacute;rence de presse. La presse ib&eacute;rique se d&eacute;lecte samedi de l'"impair" commis par la ministre de la Sant&eacute;, prise en flagrant d&eacute;lit de 'faire la bise' &agrave; ses collaborateurs alors qu'elle venait de pr&eacute;coniser d'&eacute;viter tout contact physique pour ne pas propager le virus H1N1 de la grippe A. /Photo prise le 14 ao&ucirc;t 2009/REUTERS/Susana Vera</p>