Partir au pays des kangourous... et voir des caribous

vendredi 14 août 2009 16h38
 

SYDNEY (Reuters) - Pensant profiter du soleil australien dès leur descente d'avion, un Néerlandais et son petit-fils ont bel et bien débarqué dans une ville baptisée Sydney... mais dans la fraîcheur de la presqu'île de Nouvelle-Ecosse, au Canada.

Âgé de 71 ans, Joannes Rutten avait réservé son billet et celui de son petit-fils Nick, 15 ans, auprès d'une agence de voyages néerlandaise. Le duo prévoyait de rendre visite à des parents installés au sud de Sydney, rapporte un quotidien local australien.

Partis samedi de l'aéroport d'Amsterdam-Schipol à bord d'un vol Air Canada, les deux voyageurs n'ont vu ni le pont de la baie de Sydney, ni son célèbre opéra. Sitôt débarqués, ils n'ont pu admirer que l'île du Cap-Breton, sur la côte nord-est du Canada, à plus de 17.000 km de leur véritable destination.

La compagnie aérienne Air Canada a pris en charge leur hébergement jusqu'à ce qu'ils puissent repartir pour l'Australie, où ils sont finalement arrivés mercredi.

Belinda Goldsmith, version française Jean Décotte

 
<p>Pensant profiter du soleil australien d&egrave;s leur descente d'avion, un N&eacute;erlandais et son petit-fils ont bel et bien d&eacute;barqu&eacute; dans une ville baptis&eacute;e Sydney... mais dans la fra&icirc;cheur de la presqu'&icirc;le de Nouvelle-Ecosse, au Canada. /Photo d'archives/REUTERS/Ken Madsen</p>