Les appels farfelus reçus par les ambassades britanniques

jeudi 13 août 2009 13h53
 

LONDRES (Reuters) - C'est l'une des requêtes les plus surprenantes, mais certainement pas la seule, reçues par une ambassade de Grande-Bretagne.

Une Britannique qui s'était fait poser des implants mammaires à l'étranger était mécontente du résultat et sollicitait une intervention du Foreign Office.

En Floride, c'est une mère qui a demandé au consulat d'aider son adolescent de fils à faire sa valise et à se rendre à l'aéroport parce qu'il ne se sentait pas bien.

Sur la liste des appels abracadabrantesques enregistrés par les consulats de Sa Gracieuse Majesté, le Foreign Office cite aussi des demandes de conseils sur la manière de maîtriser des enfants turbulents ou de réussir ses confitures.

Les 261 consulats de Grande-Bretagne installés dans le monde ont pour mission d'aider les voyageurs britanniques en cas de difficulté grave à l'étranger, qu'ils soient victimes d'un accident ou de la perte de leur passeport, souligne le secrétaire d'Etat aux affaires consulaires, Chris Bryant.

"Il est important que les ressortissants britanniques comprennent ce que le Foreign Office peut et ne peut pas faire pour eux, de sorte que notre personnel puisse concentrer ses ressources sur des situations plus graves dans lesquelles les gens ont vraiment besoin de notre aide".

Farah Master, version française Nicole Dupont