Ryad sanctionne la TV ayant diffusé des confessions intimes

lundi 10 août 2009 20h25
 

RYAD (Reuters) - Après ceux de Djeddah la veille, les autorités saoudiennes ont fermé lundi les bureaux à Ryad de la chaîne de télévision LBC, basée au Liban, qui avait diffusé les confessions sexuelles d'un Saoudien, interpellé depuis.

Mazen Abdoul-Djaouad, père de quatre enfants et âgé de 32 ans, a provoqué un scandale en Arabie saoudite, un des pays les plus prudes de la planète, en donnant le mois dernier une interview dans sa chambre à coucher de Djeddah.

Il pourrait être poursuivi pour "apologie du vice" et risque dans ce cas la peine de mort ou vingt ans de prison.

L'affaire pourrait renforcer la position de l'aile dure des religieux aux dépens du courant libéral de la société saoudienne, qui appelle à une réforme en profondeur de la société.

Le système judiciaire saoudien est contrôlé par le clergé sunnite et s'inspire d'une lecture très stricte de l'islam.

Dans cette émission, Mazen Abdoul-Djaouad décrivait ses techniques d'approche et ses stratagèmes pour séduire la gent féminine dans les rues de Djeddah.

Ses confessions, parvenues jusqu'aux téléspectateurs saoudiens par voie satellitaire, font un tabac sur le site internet Youtube.

Ulf Laessing, version française Pascal Liétout