L'élixir d'amour des Chypriotes victime des pilleurs de tombes

vendredi 7 août 2009 19h57
 

NICOSIE (Reuters) - La tombe de Saint Agapitikos, dans un petit village de Chypre, a perdu un quart de sa pierre en quelques années sous les assauts d'amants malheureux, avides de vérifier l'efficacité de cet élixir d'amour.

Selon la croyance locale, il suffit de glisser un peu de poussière de cette tombe dans le verre de l'être aimé pour faire naître ou raviver la passion.

Mais l'élixir, que l'on trouve au cimetière de l'église du village d'Arodes, à l'ouest de l'île, a eu un peu trop de succès récemment.

"Beaucoup de gens ont dit que ça marchait", explique le maire du village, Matthaios Stefanou. "Ces dernières années, je ne sais pas ce qui leur a pris, mais les gens viennent en masse pour ça.

"L'autre jour, des habitants ont vu des gens venus sur la tombe rester très longtemps et repartir avec une pierre, qui devait peser un demi-kilo !", raconte-t-il.

Le service des antiquités de l'île a été alerté et le maire espère que les couples en quête de solutions les chercheront ailleurs.

Saint Agapitikos, qui veut dire "affectueux" en grec, aurait participé aux Croisades dans les armées allemandes avant de s'installer dans la région, en ermite.

Sarah Ktisti, version française Clément Guillou