En Inde, le "village des jumeaux" déconcerte les médecins

mercredi 5 août 2009 18h42
 

KODINJI, Inde (Reuters) - A Kodinji, village de l'Etat du Kerala, dans le sud de l'Inde, il n'est pas rare que le visiteur ait le sentiment d'y voir double.

Sur 2.000 familles, la localité abrite en effet plus de 200 paires de jumeaux, au grand étonnement du corps médical, qui ne peut expliquer ce phénomène ni par le régime alimentaire de la petite communauté, ni par son environnement ou la prise de médicaments anti-stérilité.

Avec une fréquence de 45 jumeaux pour 1.000 naissances, Kodinji compte six fois plus de cas de gémellité que la moyenne. Les femmes du village qui partent s'installer ailleurs sont réputées pour donner elles aussi naissance à des jumeaux.

L'association TAKA ("Les jumeaux de Kodinji et leurs familles") a recensé 204 cas de jumeaux dans le village au début de l'année. Mais ce nombre a grossi depuis et cinq femmes sont actuellement enceintes de jumeaux.

"C'est un phénomène ahurissant de voir un tel prodige médical se produire dans un endroit aussi localisé, où les habitants ne sont pas exposés à des médicaments ou des produits chimiques dangereux", se réjouit le Dr Krishnan Sribiju, qui vit à Kodinji.

Des jumelles de 65 ans sont les doyennes de cette population très particulière. Les benjamines sont des soeurs nées le 10 juin.

Les jumeaux de Kodinji sont pour la plupart de faux jumeaux, c'est-à-dire qu'ils sont nés d'ovules différents fécondés au même moment. Les vrais jumeaux, eux, proviennent de la division d'un même oeuf après fécondation.

Arko Datta, version française Jean Décotte

 
<p>Sur 2.000 familles, le village de Kodinji, dans l'Etat du Kerala (sud de l'Inde), abrite plus de 200 paires de jumeaux, au grand &eacute;tonnement du corps m&eacute;dical qui peine &agrave; expliquer ce ph&eacute;nom&egrave;ne. /Photo prise le 28 juillet 2009/REUTERS/Arko Datta</p>