Des pompiers pour chasser les serpents du commissariat

jeudi 11 juin 2009 16h21
 

FREETOWN (Reuters) - Impuissante, la police a fait appel aux militaires et aux pompiers pour tenter de déloger des centaines de serpents venimeux ayant envahi le commissariat de Gerihun, une bourgade du sud de la Sierra Leone.

La police a tout tenté pour faire sortir les reptiles, principalement des cobras et des vipères: asphyxie par la fumée, charmeurs de serpents, rien n'y a fait.

Les habitants de Gerihun n'osent plus aller déposer une plainte au commissariat. "Même en plein jour, les serpents apparaissent par dizaines", a raconté le porte-parole de la police, Brima Kota.

Les animaux sauvages s'attaquent régulièrement aux êtres humains dans les zones rurales de Sierra Leone, abandonnées pendant les années de guerre civile.

Il y a quelques années, un paysan a été déchiqueté par des vaches sauvages dans la même région, tandis que dans l'est du pays des éléphants ont semé la panique, tuant neuf personnes et obligeant 600 autres à quitter précipitamment leur domicile.

Christo Johnson, version française Pascal Liétout

 
<p>Impuissante, la police a fait appel aux militaires et aux pompiers pour tenter de d&eacute;loger des centaines de serpents venimeux, principalement des cobras et des vip&egrave;res, ayant envahi le commissariat de Gerihun, une bourgade du sud de la Sierra Leone. /Photo d'archives/REUTERS/Kham</p>