35% des responsables informatiques espionnent leurs collègues

mercredi 10 juin 2009 13h30
 

HELSINKI (Reuters) - Plus d'un tiers des responsables informatiques des entreprises utilisent leurs mots de passe privilégiés pour accéder à des informations confidentielles comme les salaires de leurs collègues ou les procès-verbaux des conseils d'administration, selon une étude d'une société de sécurité informatique.

Cyber-Ark a interrogé plus de 400 administrateurs techniques aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Quelque 35% d'entre eux ont admis fouiner dans les affaires de leurs collègues et 74% ont reconnu avoir accès à des informations ne relevant pas de leurs responsabilités.

Dans l'étude similaire réalisée il y a un an par Cyber-Ark auprès de 300 responsables, 33% d'entre eux disaient fouiller et 47% avoir les moyens d'outrepasser leur rôle.

"La recherche d'informations sensibles ne diminue pas", commente Udi Mokady, directeur général de Cyber-Ark dans un communiqué. Informations des ressources humaines, fichiers des clients, projets de fusions & acquisitions, liste des licenciements sont les données les plus prisées par ces responsables indiscrets. Le marketing arrive à la dernière place de leurs préférences.

Tarmo Virki, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Plus d'un tiers des responsables informatiques des entreprises utilisent leurs mots de passe privil&eacute;gi&eacute;s pour acc&eacute;der &agrave; des informations confidentielles comme les salaires de leurs coll&egrave;gues ou les proc&egrave;s-verbaux des conseils d'administration. /Photo d'archives/REUTERS/Catherine Benson</p>