"Sauvons les riches" s'invite dans un palace parisien

samedi 23 mai 2009 11h54
 

par Gérard Bon

PARIS (Reuters) - Le collectif "Sauvons les riches" s'est invité vendredi dans les jardins de l'hôtel Bristol, palace parisien où Nicolas Sarkozy a ses habitudes, pour persuader les "vrais riches" de changer de vie.

Il a eu cependant beaucoup de mal à résister au service de sécurité, qui a fini par évacuer manu militari plusieurs meneurs, a constaté Reuters.

Au départ, la quinzaine de militants voulait aller "à la rencontre des vrais riches anonymes qui déjeunent à 95 euros le plat" dans le "resto du président", à deux pas de l'Elysée, dans le VIIIe arrondissement.

"On est là pour leur dire 'il est temps de revenir sur terre, on est là pour vous sauver'", explique un porte-parole, Manuel Domergue.

Le groupe, qui agit dans le cadre de la campagne d'Europe Ecologie pour les européennes, entend convaincre les plus riches de changer de mode de vie et d'accepter une hausse conséquente des impôts des plus fortunés.

Il s'est déjà illustré en surprenant le publicitaire Jacques Séguéla lors d'un déjeuner sur les Champs-Elysées ou en jetant une pantoufle en direction du dirigeant François Pérol lors d'une assemblée générale de Natixis.

"Sauvons les riches" a également remis un "diplôme de fils à papa" à Jean Sarkozy lors de la conférence que donnait "le Dauphin de la place Dauphine", fils du chef de l'Etat, au Rotary-Club.

L'opération "Bristol" s'est avérée plus compliquée.   Suite...

 
<p>Un membre du collectif "Sauvons les riches" est &eacute;vacu&eacute; manu militari de l'h&ocirc;tel Bristol, un palace parisien o&ugrave; Nicolas Sarkozy a ses habitudes. Le collectif y a men&eacute; une op&eacute;ration pour persuader les "vrais riches" d'adopter un train vie plus modeste. /Photo prise le 22 mai 2009/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>