Si tu ne sautes pas, je te pousse

samedi 23 mai 2009 11h49
 

PEKIN (Reuters) - Un Chinois qui menaçait de se suicider a été poussé du haut d'un pont par un passant furieux car la circulation était bloquée depuis cinq heures.

Lai Jiansheng, un militaire à la retraite de 66 ans, a franchi le cordon de police et fait mine de serrer la main à Chen Fuchao, avant de le pousser. Il a été interpellé ensuite, raconte le China Daily.

"Je l'ai poussé parce que les gens comme lui sont très égoïstes. Leur action viole de nombreux intérêts publics", a-t-il expliqué au journal. "Ils n'osent pas vraiment se tuer. Au contraire, ils veulent juste que les autorités concernées remarquent leurs appels."

Chen, un homme endetté à hauteur de quelque 200.000 euros après l'échec d'un projet immobilier, a fait une chute de huit mètres. Il a été blessé au poignet et au dos.

Il est au moins la vingtième personne depuis début avril à menacer de se suicider du même endroit, le pont Haizhu à Guangzhou. Personne n'a sauté et jusqu'ici, personne encore n'avait été poussé.

Tom Miles, version française Jean-Stéphane Brosse