20 mai 2009 / 17:41 / il y a 8 ans

Nicolas Sarkozy rafraîchit son image sur Facebook

<p>D&eacute;sireux de r&eacute;v&eacute;ler l'homme derri&egrave;re le pr&eacute;sident, Nicolas Sarkozy a laiss&eacute; tomber le costume cravate sombre et la solennit&eacute; pour la chemise claire, le col ouvert et un large sourire sur le portrait qui accompagne son profil "relook&eacute;" sur le r&eacute;seau communautaire Facebook. /Photo prise le 20 mai 2009/REUTERS/Philippe Wojazer</p>

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - Désireux de révéler l‘homme derrière le président, Nicolas Sarkozy a laissé tomber le costume cravate sombre et la solennité pour la chemise claire, le col ouvert et un large sourire sur le portrait qui accompagne son profil “relooké” sur le réseau communautaire Facebook.

Ce qui n’était jusqu‘ici à peine plus qu‘une copie du site internet officiel de l‘Elysée évolue ainsi vers une image moins institutionnelle, même si les communiqués officiels ou les discours de la présidence figurent toujours en bonne place.

Le profil du chef de l‘Etat a été officiellement ouvert il y a neuf mois sur Facebook, où il compte à ce jour plus de 96.000 “amis”.

Nicolas Sarkozy y serait ainsi le seul homme politique, avec Barack Obama, à rencontrer du succès sur ce réseau, ce qui a amené l‘Elysée à actualiser son profil “avec des choses un peu plus personnelles”.

Il s‘agit de promouvoir “plus l‘homme que le chef de l‘Etat”, explique-t-on à la présidence de la République.

On y apprend ainsi que Le Rouge et le Noir de Stendhal est son livre de chevet, “la course à pied, régulièrement” au nombre de ses activités et que son film préféré...n‘est pas encore sorti : il s‘agit de “Home” du photographe Yann Arthus-Bertrand.

Cerise sur le gâteau, le site intègre deux vidéos de la rencontre récente de Carla Sarkozy avec cinq lectrices de l‘hebdomadaire Femme actuelle, où le président apparaît en “guest star”.

“BON COURAGE CHOUCHOU !”

La première est l‘occasion de discuter, dans un dialogue un peu emprunté, des trois chiens de l‘Elysée, Clara, Dumbledore et Toumi, qui ne sont pas encore aussi médiatiques que Bo, le jeune chien d‘eau portugais de la famille Obama.

Dans la seconde, l’épouse du chef de l‘Etat s‘inquiète du rythme trépidant mené par celui-ci. Nicolas Sarkozy apparaît au même moment dans la pièce en “invité surprise”, embrasse sa femme puis, assis sur l‘accoudoir du fauteuil d‘une des invitées, se joint à la conversation.

“Je vais recevoir le Premier ministre irakien”, dit-il. “Génial !”, lui répond Carla.

La scène s‘achève par le départ du président, salué par la première dame d‘un “Bon courage chouchou !” qui n‘est pas sans rappeler les “Bibiche” affectueux de Georges Pompidou à son épouse Claude quand il avait ouvert les portes de l‘Elysée à la télévision dans les années 1970.

En plus de son site personnel, plus de 500 pages font référence à Nicolas Sarkozy sur Facebook, qui n‘y compte pas que des partisans.

La page “Je parie que je peux trouver 1.000.000 de personnes qui haïssent Nicolas Sarkozy” a réuni à ce jour 213.413 membres.

Édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below