Les longues réunions martyrisent le postérieur, dit Steinbrück

samedi 25 avril 2009 21h02
 

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Peer Steinbrück, a confié à des collégiens que ce qui lui pèse le plus, ce sont les réunions interminables qui martyrisent le postérieur.

"Il y a des réunions qui sont si incroyablement longues qu'au bout d'un moment, le postérieur commence à vous faire souffrir", a répondu le ministre à quatre adolescents de onze à treize ans qui lui demandaient s'il n'est pas fatigué de travailler presque quotidiennement jusqu'à 14 à 15 heures par jour.

L'interview réalisée par les quatre journalistes en herbe paraîtra dans le Welt am Sonntag.

Erik Kirschbaum, version française Nicole Dupont

 
<p>Le ministre allemand des Finances, Peer Steinbr&uuml;ck, a confi&eacute; &agrave; des coll&eacute;giens jouant les apprentis journalistes pour le Welt am Sonntag que ce qui lui p&egrave;se le plus dans ses fonctions, ce sont les r&eacute;unions interminables qui martyrisent le post&eacute;rieur. /Photo prise le 1er avril 2009/REUTERS/Hannibal Hanschke</p>