Des poissons-robots pour traquer les produits polluants

vendredi 20 mars 2009 11h52
 

LONDRES (Reuters) - Cinq poissons-robots mis au points par des scientifiques britanniques pour détecter les produits polluants seront mis à l'eau l'année prochaine au large de Gijon, dans le nord de l'Espagne, pour un premier essai.

Ces appareils à 21.000 euros pièce, dont la forme s'inspire de la carpe, reproduisent les mouvements des véritables poissons. Bardés de capteurs, ils sont capables de repérer les substances dangereuses, échappées par exemple des navires ou des conduites sous-marines, et de transmettre leurs analyses via une connexion Wi-Fi.

A la différence de précédents modèles, commandés à distance, les derniers nés, qui mesurent pas moins d'un mètre cinquante, sont autonomes et ne demandent aucune intervention humaine.

Les chercheurs s'en sont remis à "l'incroyable efficacité énergétique" du poisson, fruit de plusieurs centaines de millions d'années d'évolution, pour mettre au point la forme de leur prototype, a expliqué Rory Doyle, de la firme BMT Group, qui a développé le projet en collaboration avec l'université de l'Essex.

"Nous avons besoin de cette efficacité pour faire en sorte que nos capteurs de pollution naviguent sous l'eau pendant des heures", a-t-il ajouté.

Ben Hirschler, version française Jean-Philippe Lefief

 
<p>Des scientifiques britanniques ont mis au point cinq poissons-robots bard&eacute;s de capteurs, destin&eacute;s &agrave; d&eacute;tecter les produits polluants. Ces appareils seront mis &agrave; l'eau l'ann&eacute;e prochaine au large de Gijon, dans le nord de l'Espagne, pour un premier essai. /Photo diffus&eacute;e le 20 mars 2009/REUTERS/Jonas Borg/UPPA/Photoshot</p>