Les lanceurs français d'avions en papier loin du record mondial

jeudi 19 mars 2009 22h57
 

TOULOUSE, 19 mars (Reuter) - Les lanceurs français d'avions en papier sont trop loin du record de la discipline pour espérer faire bonne figure aux très sérieux championnats du monde qui se dérouleront en juin prochain à Salzbourg (Autriche).

Une cinquantaine d'étudiants ont participé jeudi à Toulouse à l'une des trois manches officielles françaises.

Près de 85 pays participent à ces sélections avant la phase finale à Salzbourg. Les villes de Lyon et de Paris organiseront prochainement les autres sélections pour la France.

"La compétition d'aujourd'hui était de bon niveau mais, hélas, nous n'avons battu aucun record du monde dans les trois catégories homologuées : distance franchie, temps de vol maximum et acrobatie", a précisé jeudi à Reuters Thomas Médevielle, organisateur de ce concours toulousain.

"Pour le concours toulousain, la distance maximale franchie aujourd'hui a été de 18 mètres. Le record mondial est de 63,19 mètres", a-t-il ajouté.

"Pour la durée, le vol maximum a été de a été de 7,24 secondes pour un record mondial de 27,6 secondes. Quand aux acrobaties, jugées par trois jurés, le meilleur a obtenu aujourd'hui 19 points pour un maximum possible de 27."

Conformément à la norme mondiale, chaque concurrent toulousain disposait de feuilles blanches de taille A4 dans lesquelles il devait obligatoirement fabriquer son planeur.

Nicolas Fichot, édité par Yves Clarisse

 
<p>Rassembl&eacute;s jeudi pour une premi&egrave;re manche de s&eacute;lection, les lanceurs fran&ccedil;ais d'avions en papier sont trop loin du record de la discipline pour esp&eacute;rer faire bonne figure aux tr&egrave;s s&eacute;rieux championnats du monde qui se d&eacute;rouleront en juin prochain &agrave; Salzbourg (Autriche). /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>