Il signe de son nom 2.000 tracts diffamatoires

mardi 24 février 2009 12h41
 

MARSEILLE (Reuters) - Un homme de 50 ans a été placé sous contrôle judiciaire pour avoir diffusé plus de 2.000 tracts dans les rues de Marseille dans lesquels il dénonçait la "corruption des juges" marseillais, apprend-on de source judiciaire.

Les policiers n'ont eu aucun mal à mettre la main sur le diffamateur puisqu'il avait signé les tracts de son nom.

Déféré au tribunal en comparution immédiate, l'homme a été remis en liberté sous contrôle judiciaire pour être jugé sur le fond le 6 avril.

L'homme aurait agi par vengeance à l'encontre des juges qui lui ont retiré la garde de ses filles âgées respectivement de 13 et 16 ans.

Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet